S'identifier - S'inscrire - Contact

Calendrier

Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Comment "le Media" m'a censuré


J’ai donné ma démission du Média vendredi 12 octobre après le refus d’Aude Lancelin du magazine DLGL que je préparais sur le thème « L’Italie, la péninsule des paradoxes ». A cette occasion, il fut fait usage de méthodes qui auraient fait les choux gras du Media si elles avaient été mises en pratique dans tout autre organe de presse.
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Vendredi 19/10/2018 • 0 commentaires  • Lu 1114 fois • Version imprimable

L'UE contre l'Europe


Les adversaires de ce qu’on appelle par antiphrase la construction européenne (alors qu’il s’agit en fait de la destruction de l’Europe) sont souvent considérés comme des nationalistes obtus, des chauvins, des fauteurs de guerre et même de vrais fascistes. C’est l’inverse qui est vrai, sinon toujours, du moins très souvent. Si je prends cette question à la première personne, je peux y répondre très clairement.

→ plus
Par Denis Collin • Actualités • Mercredi 17/10/2018 • 0 commentaires  • Lu 569 fois • Version imprimable

Le Melenchon Bashing sur le terrain politico-judiciaire…

… Ou des perquisitions qui donnent une image étrange de la démocratie.


Les perquisitions qui ont été effectuées au domicile de Jean-Luc Mélenchon, d’une dizaine des ses collaborateurs, ainsi qu’au local de la FI et de l’association « l’ère du peuple » ne nécessitent-elles pas une solidarité totale avec le président du groupe parlementaire de la FI et de la FI elle-même,et ne devraient-elles pas provoquer un sursaut démocratique de tous ceux pour qui la démocratie a encore un sens?
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Mercredi 17/10/2018 • 0 commentaires  • Lu 3082 fois • Version imprimable

Pour une constituante

Un appel de l'Association Pour une Constituante


  → plus
Par la-sociale • Actualités • Mardi 16/10/2018 • 0 commentaires  • Lu 475 fois • Version imprimable

Les raisons de mon départ du Media...


C’est avec regret et peine que je décide de démissionner du Media. Ainsi, le magazine « Dans la gueule du Loup » que j’ ai créé, préparé et animé chaque mois, ne connaitra plus de nouveau numéro sur « le Media ». « La Laïcité: liberté ou servitude » sera le dernier de cette collection.
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Vendredi 12/10/2018 • 0 commentaires  • Lu 12791 fois • Version imprimable

C'est en Italie que se joue l'avenir de l'Europe

Retour sur la situation italienne et les leçons qu'on en peut tirer pour la France


Depuis la formation de cet étrange gouvernement Lega-M5S, l’Italie est devenue pour les progressistes autoproclamés le repoussoir parfait. Salvini est un fasciste, son gouvernement est fasciste et il n’y a pas à discuter de tout cela. Celui qui demande une analyse un peu plus approfondie, un peu plus subtile est déjà en train de faire le jeu du fascisme, de tisser la toile des « rouge-brun » ou d’organiser le front unique des « populistes » et des souverainistes, deux catégories que tout homme de gauche se doit d’abhorrer par-dessus-tout. → plus
Par Denis Collin • Internationale • Vendredi 12/10/2018 • 0 commentaires  • Lu 7181 fois • Version imprimable

Mobilisation des professeurs contre la réforme Blanquer du lycée


Ci joint la motion adoptée par les professeurs du lycée Flaubert de Rouen en assemblée générale. La même motion a été adoptée au lycée Jeanne d'Arc avec FO et SNES ,au lycée Saint Saens avec FO et SNES et au lycée Claude Monet du Havre avec FO, SNES et SUD → plus
Par Denis Collin • École • Jeudi 11/10/2018 • 0 commentaires  • Lu 509 fois • Version imprimable

Le soutien de tout « progressiste » à la politique italienne ne devrait-il pas être sans faille…

… dans l’affrontement avec l’UE contre l’austérité généralisée.


Emmanuel Macron a donné le « la ». Pour les prochaines élections européennes, il y aurait d’un côté les « progressistes » dont il serait le leader incontesté, de l’autre les « populistes » ou encore « fascistes » que représenteraient à merveille les italiens Di Maio ou Salvini. Les bons d’un côté, les méchants de l’autre. La discussion serait donc close avant même d’avoir été esquissée sur la nature des partis, des politiques, des hommes qui les portent. Et si tout cela était tout de même un peu plus compliqué.
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Lundi 08/10/2018 • 0 commentaires  • Lu 1798 fois • Version imprimable

Démission de Collomb, symptôme et accélérateur de la crise

ou pourquoi « le roi est nu(l) ».


La démission de Collomb n’est pas un « accroc », une péripétie fâcheuse, ainsi que le toujours peu perspicace Thomas Legrand semblait le penser dans sa chronique du 3 octobre sur Macron-Inter (un ministre ou un cadre macronien par jour minimum dans l’émission de Nicolas Demorand). La démission de Collomb est à la fois un symptôme et un accélérateur de la crise au sommet qui a saisi le gouvernement Macron et déroulera maintenant ses effets. Affaire Benalla, démission de Nicolas Hulot, affaire des photos de Saint-Martin et démission de Collomb : la désagrégation de la maison Macron est si nette que la majorité LREM ne sait plus où elle habite, ainsi que le montrent les embrouillamis auxquels ont donné lieu le jeu de chaises musicales provoqué par la démission de Nicolas Hulot et la multiplication des « affaires » plus ou importantes qui touchent des membres éminents de la majorité présidentielle. → plus
Par Denis Collin • Actualités • Jeudi 04/10/2018 • 0 commentaires  • Lu 1259 fois • Version imprimable

Note de lecture : Tony Andréani, Le « modèle chinois » et nous.

Éditions l’Harmattan, 2018, 21,50€. 219 pages. ISBN : 978-2-341-15600-2


Bien qu’il se défende d’être un spécialiste de la Chine, Tony Andréani la connaît pour y avoir voyagé, fait des conférences, noué de nombreux contacts dans les milieux universitaires et consacré un certain nombre d’articles et de conférences (comme celle qu’il a donnée à l’université populaire d’Évreux). Son dernier ouvrage, Le « modèle chinois » et nous est une synthèse précieuse de l’état des réflexions de l’auteur qui a longtemps travaillé sur les modèles de socialisme et a consigné le résultat de ses recherches dans plusieurs livres dont l’ouvrage en deux volumes, Le socialisme est (à)venir. Pourtant il ne s’agit pas de faire de la Chine le modèle du socialisme (un modèle à suivre donc) mais de comprendre comment fonctionne le système socio-économique de la Chine, au-delà de l’abondance des données empiriques et des préjugés – fort nombreux en ce qui concerne l’Empire du milieu. → plus
Par Denis Collin • Bibliothèque • Dimanche 30/09/2018 • 0 commentaires  • Lu 675 fois • Version imprimable

PREMIERE ANNEE DE MEDECINE FICTION , REALITE …ET DEMAIN ?


En cet été indien de début septembre deux étudiants en première année de médecine, Antoine et Benjamin, sont les héros du nouveau film du médecin et réalisateur Thomas Lilti. Sur les écrans de cinémas parisiens et provinciaux,  le marathon impitoyable de l’une des filières les plus sélectives de France se déroule à un rythme effréné, en phase avec la compétition forcenée au terme de laquelle huit étudiants sur dix vont être impitoyablement sacrifiés.
→ plus
Par Elisabeth Dès • Actualités • Jeudi 27/09/2018 • 0 commentaires  • Lu 879 fois • Version imprimable

Fin de la fin de l’histoire


L’évolution de la situation internationale est tout à fait préoccupante. Certains commentateurs disent que la situation n’a jamais été aussi dangereuse. Je n’en suis pas sûr : au moment de l’affaire des fusées de Cuba, la situation était très dangereuse ! Mais il est clair que nous sommes bien entrés dans une nouvelle phase où les tensions s’accumulent et où se dissipent les illusions du « nouvel ordre mondial ». On souvient qu’après le grand chambardement de  1989-1991, l’essayiste Francis Fukuyama avait annoncé la fin de l’histoire, avec le triomphe de la démocratie et de l’économie de marché. Sous des formes diverses cette thèse a fait florès. La mondialisation remisait au musée des antiquités ou dans les poubelles de l’histoire les États-nations et la gouvernance supranationale rendait obsolète les gouvernements et la vieille politique. Le « doux commerce » une fois de plus devait faire cesser les guerres et le triomphe du désir individuel supprimait les horribles passions nationales. → plus
Par Denis Collin • Actualités • Mardi 25/09/2018 • 0 commentaires  • Lu 1162 fois • Version imprimable

Acquarius, humanitarisme et politique

Un billet d'Anne-Sophie Chazaud


Nous publions, avec son accord, un billet posté sur Facebook par Anne-Sophie Chazaud. Le rapport entre morale et politique y est posé clairement et correctement.
→ plus

Pourquoi Mélenchon se perd…


La ville de Marseille serait-elle un village au point de ne pouvoir éviter de se croiser. C’est du moins l’idée qui ressort de cette rencontre improbable, vendredi 7 septembre, entre Jean Luc Mélenchon et Emmanuel Macron. Pour « la photo », la séquence était parfaite. De quoi donner un peu de piquant à la journée du Président de République venu dans la capitale phocéenne rencontrer Angela Merkel et à Jean Luc Mélenchon venu dans sa circonscription. Dans le contexte actuel marqué par la crise du régime, les scandales, et toute une série de mesures dont les classes populaires -des jeunes aux retraités en passant par les salariés au sens large- vont faire les frais, l’échange attendu entre les deux hommes pouvait être sinon tendu, du moins franc et direct. Cela d’autant que quelques heures plus tôt, Jean Luc Mélenchon avait accusé Macron au sujet des migrants d’être « le plus grand xénophobe ». En face de l’intéressé, plus rien, Jean Luc Mélenchon expliquant qu’il s’agissait « peut-être d’une légère exagération marseillaise ». Après tout, comme le dit Mélenchon interrogé sur cette soudaine « timidité » face au chef de l’état, la « dimension de respect » pousse à ne pas « s’engueuler avec le président de la république dans un bar à minuit et demi ». Mais là n’est pas l’essentiel. Emmanuel Macron, en plus fin politique qu’il n’y parait, a distribué les rôles, sans que le leader de la FI ne refuse celui qui lui était attribué. → plus

L’internationale des méchants

Orban, Salvini, Kaczynski, Le Pen et compagnie sont-ils les nouveaux ennemis publics ?


L’un est premier ministre hongrois, largement réélu, l’autre est vice-premier ministre italien, à ce poste dans une improbable coalition avec un parti inclassable mais qui idéologiquement penche plutôt « à gauche », le troisième est le penseur et l’inspirateur du PIS (« Droit et Justice »), parti polonais élu sous les auspices de « Dieu et la patrie », la quatrième a disputé, 15 ans après son père,  le deuxième tour de la présidentielle française. Et d’autres arrivent : les chefs de l’AFD en Allemagne, les « démocrates de Suède », leur pendant au Danemark. On n’oubliera dans la liste ni la Tchéquie, ni la Slovaquie, ni la Croatie, dirigées par des gouvernements qu’on pourrait dire de la même obédience. Les médias les appellent « populistes » (appellation vague qui permet d’amalgamer Mélenchon et de dire que les extrêmes se rejoignent), racistes, nationalistes, xénophobes, fascistes (ils nous rappelleraient « les heures sombres » de notre histoire). La nouvelle division du monde politique entre les « démocrates », « progressistes » et les méchants est ainsi établie et la clé de cette division est la politique proclamée à l’égard de l’immigration. Parce que le PIS polonais, les « démocrates de Suède » et leurs comparses refusent l’immigration de masse, l’Europe serait confrontée à une nouvelle menace rappelant les années 30 et face à cette menace nous sommes appelés, sommés, de faire bloc, comme ce fut le cas au deuxième tour de la présidentielle française de 2017. Et du coup de faire passer au second plan quelques menues questions comme le démantèlement de l’État providence, les emplois à 0,50€ de l’heure en Allemagne, la retraite sans cesse repoussée, la privatisation de l’école, bref la question immigrée vient opportunément recouvrir le massacre du « modèle social » issu de la Seconde Guerre Mondiale. → plus
Plus d'articles (1361 articles sur 91 pages):

Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato

Calendrier

Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031